Le mal (du siècle) de dos


L'activité physique est le premier « partenaire santé » du dos. En effet, elle permet de prévenir tout symptôme de lombalgie commune mais aussi de la faire disparaître en étirant et en renforçant les muscles, en mobilisant les articulations, tout en empêchant certaines parties de se bloquer.

Dorsalgies, lombalgies, lumbago, mal de reins, tour de reins... autant de mots pour décrire un mal fréquent qui atteint la région du dos située depuis le bas du cou jusqu’au bassin.

À l’origine des douleurs, on retrouve par ailleurs des lésions bénignes des muscles ou des ligaments qui assurent le soutien et le fonctionnement de la colonne vertébrale. Cette dernière est d'ailleurs très sollicitée au quotidien, ce qui met la cause mécanique en première position du mal de dos (lombalgie commune). Dans la majorité des cas, il s'agit donc de contractures musculaires ou de perturbations au niveau de l'articulation entre deux vertèbres qui peuvent par exemple survenir en raison d'un "faux" mouvement ou en restant immobile trop longtemps dans une mauvaise position. Plus rarement, il peut être dû à un traumatisme, à une fracture vertébrale ou à une maladie inflammatoire.

Les douleurs sont liées au développement de la sédentarité, car en l’absence d’activité, les muscles se relâchent et ne sont pas assez forts pour jouer leur rôle. Il faut savoir qu'il n’existe aucun lien entre l’intensité de la douleur et la gravité du problème. C’est d’ailleurs pour cela que les examens radiologiques sont souvent inutiles en cas de diagnostic de lombalgie commune. Il ne faut donc pas que la crainte de la douleur entraîne la peur de bouger. Il est d’ailleurs essentiel de reprendre une activité normale dès que possible, afin d’empêcher le cercle vicieux.

A noter que cette recommandation concerne les lombalgies communes et non les lombalgies symptomatiques qui peuvent être le premier symptôme d’une maladie grave comme une maladie inflammatoire et qui relève d’un traitement curatif spécifique.

Un message qu’on souhaite faire passer ici à DS Fitness Salle de sport pour mettre fin à cette idée reçue est que l'immobilité n'est pas recommandée, même en phase de douleur aiguë. Car si ce mal est fréquent (84% de la population a eu, a ou aura une lombalgie) et douloureux, il n'est pas souvent grave. La plupart du temps, le mal de dos guérit spontanément en quelques jours. Et dans une très grande majorité des cas, le meilleur remède s'avère être le mouvement, autrement dit le maintien ou la reprise d'une activité physique. Ce qui est essentiel pour renforcer ses muscles, éviter que d'autres lombalgies communes ne surviennent et donc soulager la douleur.

Même minime, celle-ci est bénéfique car elle permet d’entretenir la musculation du dos : c’est par le mouvement que le muscle se répare, s’entretient et que les ligaments retrouvent leur souplesse. L'idée n'est pas de pratiquer un sport de haut niveau, mais de choisir l'activité qui plaît et convient le mieux et la pratiquer régulièrement

L’objectif est de pouvoir bouger progressivement et d’améliorer régulièrement son niveau d’activité.

"Empêcher le cercle vicieux du mal de dos de s’installer"

Info santé : La prophylaxie des bonnes postures consiste à apprendre à s’asseoir, attraper ou ramasser un objet, porter une charge, faire le ménage ou encore entretenir son jardin etc…


91 vues

#dsfitnesssalledesport

#visezlesprogrèspaslaperformance

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Contact    |    Facebook  |  Instagram  | Plan du site

©DS Fitness Salle de Sport 2020

Tous droits réservés

Création site GC